[+18] PRINCESS EVANGILE – Special Art Collection de la Limited Edition de MangaGamer

Maintenant que la Limited Edition de Princess Evangile par MangaGamer n’est plus disponible à la vente, peut-être que ce dernier risque de prendre de la valeur avec le temps. Mes potentiels futurs enfants s’en feront sûrement une grande joie de le vendre une fois le décès de leur Papa.

Il s’agit d’une édition physique qui se démarque un peu des autres hardcopy de MG.
Ici, en plus d’une boîte DVD banale et de qualité moyenne, l’édition propose une autre boîte DVD contenant la soundtrack du jeu, ainsi qu’un petit artbook de 40 pages (couvertures incluses), le tout dans un fourreau.

Cet artbook tient assez fidèlement ce que l’on retrouve dans les artbook japonais de VN, bien que plus petit.
Mais malgré sa taille, celui-ci est quand même composé de 6 parties.

La première, de 5 pages, est la classique présentation des personnages avec quelques CG leurs correspondants. Le format l’exige très clairement mais ces présentations ne sont pas très folles. On n’a littéralement qu’un petit texte qui présente chaque personnage important avec deux CG. Les personnages secondaires, eux, ne sont présentés qu’avec un seul sprite.

Les deux pages suivantes sont en chouïa plus intéressantes. Elles sont consacrées aux différents backgrounds du jeu. Ceux-ci sont accompagnés d’une vue aérienne de l’Académie à la première page. On n’a à aucun moment dans le VN un tel point de vue donc j’ai trouvé ça cool de pouvoir observer d’un autre regard l’école. Je me suis surpris de voir que certaines positions des bâtiments s’éloignaient de ce que j’avais imaginé à la lecture. Juste en dessous de ce dernier, un petit texte relate les origines de l’école.

La troisième partie, en une page seulement, est un diagramme montrant ce que pense chaque personnage de l’autre.
J’aime bien les diagrammes. J’aime quand ce sont des graphiques vraiment longs avec plein d’embrochements qui se côtoient.
Bon ici par contre, c’est assez simple, cela se limite aux héroïnes principales et à Masaya. Là où j’ai trouvé ça bizarre, c’est qu’il s’agit d’un diagramme relatant plus ou moins les relations des personnages au début de l’intrigue. Je trouve ça assez curieux dans la mesure où des parties de l’artbook te spoil allègrement.

En matière de spoil, on est justement paré avec la partie suivante, avec une page dédiée aux CG. Pas grand-chose à dire dessus, c’est un mur d’images bêtes et méchantes. Et vu que c’est qu’une seule et petite page, ce n’est qu’une petite sélection.

En vrai, la seule réelle partie intéressante de l’artbook, c’est les 17 pages suivantes composés d’artworks originaux, dont quatre en double page pour les héroïnes ayant une route dans Princess Evangile. Encore une injustice envers Ruriko… monde cruel.
La majorité des artworks fait appel à la nudité des héroïnes et le travail est à l’image des CG du VN.
C’est sympa, sans que ça me fasse transcender non plus. Tout comme PE, le contenu est assez prude. Juste des poses des héroïnes. Il n’y a pas d’acte sexuel. L’image la plus érotique, c’est un doitage soft de Chiho sur sa culotte. C’est la fille que je préfère, je vous avoue que ça m’arrange bien.
Seules deux images montrent les héroïnes entièrement nues. Sinon, cela joue surtout sur des corps entrain de se déshabiller.
J’aime bien ces poses-là, on y retrouve la présence assez forte des préliminaires dans Princess Evangile.
Quant aux doubles pages, j’aime l’attention mais je trouve la coupe entre les deux pages plus perturbantes qu’autre chose.

Pour conclure, l’artbook montre les crédits du VN dans sa dernière page.

Cet artbook, c’est bien en petit bonus. Difficile à dire si ce dernier obtiendra de la valeur par la suite. Quitte à choisir, autant se diriger directement vers le Perfect Book, qui, sans trop m’avancer, doit contenir tout ce qui est présent dans cet artbook, en plus d’être beaucoup plus consistant.
Néanmoins, c’est acquis à l’achat qu’il s’agit d’un petit bonus. Compte tenu du prix très similaire aux hardcopy normaux.
De ce bord-là, c’est agréable de posséder un tel artbook. Je suis content de le posséder, c’est une trace physique amplement suffisante pour moi au vu de ce que représente ce visual novel et on ne peut que saluer l’exception de MangaGamer d’avoir conçu une édition physique plus originale.

2 commentaires

  1. Hello! I just wonder if you still has this edition, or maybe you can scan the artbook and CD cases with box?
    Because I can’t find this edition on sale, unfortunately.

    My email is venik2010a * mail (dot) ru

    Thanks!

    • Yes, I still have this edition! For a perfect scan, I would have to damage the artbook. Unfortunately, that’s not possible for me. Nevertheless, I can take pictures. Currently, I’m moving on the other hand, so my limited edition is in a cardboard!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.